Acide azélaïque 4

Les bienfaits de l'acide azélaïque

Acné, rosacée, hyperpigmentation ? L’acide azélaïque peut apporter des solutions pour atténuer ce type d’affections cutanées. Il peut être utilisé deux fois par jour, en été comme en hiver.



L’acide azélaïque est un ingrédient qui a été découvert il y a de nombreuses années et les données à son sujet ne datent pas d’hier. Bien que mal connues, ses propriétés sont très nombreuses  et  celles-ci lui confèrent un  rôle essentiel dans plusieurs dermatoses inflammatoires.

Acné,  rosacée,  hyperpigmentation  ?  L’acide  azélaïque  peut apporter des solutions pour atténuer ce type d’affections cutanées. Il peut être utilisé deux fois par jour, en été comme en hiver.

Quels sont les bienfaits de l’acide azélaïque ?

Kérato-régulateur

Les cellules de notre peau, les kératinocytes, sont rythmées par des cycles de multiplication/différenciation, qui assurent leur renouvellement. L’épiderme, la couche superficielle de notre peau, est composé de 5 couches de cellules. Le renouvellement  se  fait  de  la  couche  la  plus  profonde  vers  la  couche  la  plus superficielle (la couche cornée).

Le rôle de l’acide azélaïque est de booster ce processus, notamment au niveau des couches terminales, les plus superficielles. Son action kérato-régulatrice permet de réguler l’excès de sébum, d’affiner le grain de peau et d’améliorer sa texture.

Antibactérien

Le microbiote (ensemble des microorganismes présents sur le peau) de la peau acnéique est déséquilibré par rapport à la peau saine. Cela est dû en partie à une bactérie, Cutibacterium acnes, plus spécifiquement le phylotype (sous type génétiquement proche) IA1 de C.Acnes, dont le développement est favorisé en milieu acnéique.

L’acide azélaïque, grâce à ses propriétés antibactériennes, est en mesure de diminuer le nombre de bactéries. Cela s’explique par une modification du pH au sein  de  la  bactérie,  qui  conduit  à  une  perte  d’énergie  de  la  bactérie  et  à  une synthèse protéique altérée, deux éléments essentiels à la survie de la bactérie.

Anti-inflammatoire

L’inflammation  est  impliquée  dans  de  nombreuses  dermatoses,  notamment l’acné, la rosacée ou l’hyperpigmentation post inflammatoire. Les processus inflammatoires sont différents pour chacune de ces pathologies, mais  cela  n’empêche  pas  à  l’acide  azélaique  d’avoir  une  action  anti-inflammatoire face à ces trois situations. Au  sujet  de  l’acné,  les  paramètres  tels  que  l’excès  de  sébum  ou l’épaississement de la peau génèrent la libération de médiateurs inflammatoires qui généreront une inflammation. L’acide azélaïque est capable de bloquer cette cascade inflammatoire et d’ainsi limiter l’amplification de la pathologie.

Concernant  l’amplification   de   la   pathologie,   une   des   conséquences   de l’inflammation  dans  l’acné  est  l’apparition  d’hyperpigmentation  post inflammatoire se traduisant par des marques brunes. L’inflammation, par le biais de différents mécanismes, active la voie de synthèse de la mélanine, le pigment responsable de la couleur brune de ces tâches. L’action anti inflammatoire de l’acide azélaïque, peut également prévenir l’apparition de ces tâches car en l’absence d’inflammation, la voie de la mélanine ne sera pas activée.

Concernant   la   rosacée,   un   des   paramètres   de   cette   pathologie   est l’augmentation de peptides anti microbiens au niveau de la peau. Ces derniers activent le système immunitaire et déclenchent une inflammation.

Ici, le potentiel anti-inflammatoire de l’acide azélaïque se traduit par sa capacité à  réguler  à  la  baisse  ces  peptides  anti  microbiens  et  ainsi  diminuer  les processus inflammatoires. 

Anti-taches

Nous évoquions ci dessus que l’acide azélaïque peut prévenir l’apparition de taches hyperpigmentées dans le cas de l’acné mais ce n’est pas sa seule action sur les taches. La voie de synthèse de la  mélanine nécessite l’action d’une enzyme, la tyrosinase, pour débuter.

Or, l’acide azélaïque peut bloquer cette enzyme et ainsi bloquer la synthèse de la mélanine, responsable des taches.

Vous l’avez compris, l’acide azélaïque a de multiples fonctions c’est pourquoi il est conseillé dans de nombreuses dermatoses. Son efficacité est prouvée malgré le manque de compréhension de son mode d’action.  Enfin,  il  peut  être  à  l’origine  de  picotements  lors  des  premières utilisations,  c’est  pourquoi,  dans  les  produits  cosmétiques,  il  est  associé  à d’autres molécules qui limiteront ces effets.

Acide azélaïque 6

Comment choisir un cosmétique à base d’acide azélaïque ?

 

A ce jour, il existe plusieurs galéniques et types de produits qui contiennent de l’acide azélaïque, comme des sérums, ou des crèmes de soin. Sa concentration est fortement réglementée par la réglementation européenne. Par exemple, en France, la limite maximum de concentration d’acide azélaïque dans un cosmétique est portée à 15 %, mais il n’est pas monnaie courante de trouver un produit cosmétique à cette hauteur de concentration.

Il est nécessaire de choisir son produit à base d’acide azélaïque en fonction de ses symptômes et de sa pathologie. Que l’on présente des imperfections liées à l’acné, à la rosacée, ou à tous types d’hyperpigmentation, l’acide azélaïque aura des effets remarquables.

 

Il est tout de même à noter que l’acide azélaïque, de part sa propriété anti – inflammatoire,   va   davantage   être   conseillé   pour   soulager   et   traiter   des dermatoses  inflammatoires,  comme  les  boutons  enflammés  de  l’acné,  les papules  et  pustules  de  la  rosacée.  Il  aura  également  un  effet  notoire  sur l’hyperpigmentation,  notamment  l’hyperpigmentation  post  inflammatoire,  qui sont les taches rouges ou brunes, que l’on peut retrouver sur notre peau après une lésion enflammée (comme un bouton d’acné que l’on aurait touché, par exemple…).

Bien  souvent  en  cosmétique  et  en  dermatologie,  cet  ingrédient  ancestral  est accompagné  de  plusieurs  autres  actifs  qui  vont  potentialiser  les  effets  de  ce dernier, et limiter les effets indésirables qu’il pourrait parfois provoquer (irritation cutanée ou assèchement de la peau), et ainsi assurer une excellente tolérance au produit, indispensable pour traiter des maladies cutanées qui irritent la peau.

Le saviez-vous ?

  • Nous pouvons retrouver l’acide azélaïque dans certains médicaments prescrits pour traiter l’acné ou la rosacée.
  • L’acide azélaïque est naturellement produit par une levure, Malassezia, présente sur notre peau.

Précautions d’usage de l’acide azélaïque

Un soin à base de forte concentration en acide azélaïque peut parfois provoquer des  picotements  fugaces  sur  le  visage  à  l’application.  Rien  d’inquiétant  au contraire; cela signifie que l’acide azélaïque est en action !

Il est souvent conseillé d’appliquer une petite quantité de produit contenant une forte concentration d’acide azélaïque, et d’augmenter cette quantité au fur et à mesure de l’utilisation du produit, dans le but d’habituer sa peau à la molécule (après  une  semaine,  par  exemple).  Vous  pouvez  aussi  tester  le  soin  dans  le creux de votre avant bras, pour vérifier votre tolérance au produit.

C’est  si  les  symptômes  persistent  après  application,  et  que  des  irritations cutanées apparaissent, qu’il faut rincer le produit à l’eau claire. Il est nécessaire d’éviter le contact avec les muqueuses (bouche, yeux…) et d’appliquer une protection solaire quotidiennement.

Quelles sont les contre-indications de l’acide azélaïque ?

L’acide  azélaïque  n’est  pas  conseillé  en  cas  d’hypersensibilité  au propylèneglycol, à l’acide benzoïque et à l’alcool cétostéarylique. En règle générale, plus la concentration en acide azélaïque sera basse, moins il y aura de risque d’effets secondaires pour le produit.

De plus, l’utilisation d’un produit à base d’acide azélaïque est tout à fait indiqué pour les femmes enceintes et / ou allaitantes.

Nom INCI
Azelaic Acid
Synonyme
Acide azélaïque
Origine
Végétale
N°CAS
123-99-9
Forme galénique usuelle
émulsion
Propriétés cosmétiques
Anti-bactérien, anti inflammatoire, kératorégulateur, dépigmentant

Sources :

  • https://www.typology.com
  • https://www.isispharma.fr/acne-rosacee-hyperpigmentation-lacide-azelaique-allie-des-peaux-imparfaites/
  • https://en.wikipedia.org/wiki/Azelaic_acid
Nathalie Experte conseil santé-beauté
L’acide azélaïque, naturellement présent dans les céréales comme le blé et l’orge, est aussi sécrété par les levures présentes dans l’épiderme. Cet ingrédient booste l’éclat de la peau et permet d’obtenir un teint unifié tout en gommant les rougeurs et imperfections. C’est une molécule multifonction qui convient à tous les types de peau et c’est également un excellent antioxydant.
Partagez